Musikmesse 2018 – Le débrief : moins de show, plus de business

Encore dans le train ICE qui me ramène de Francfort, je commence cet article pour débriefer cette édition 2018 du Musikmesse. Pour ceux qui l’ignorent encore, Le Musikmesse est un énorme salon rassemblant les professionnels des instruments de musique et du son. Ce n’est plus tout à fait une événement aussi majeur que par le passé mais c’est un rendez-vous important.

Musikmesse

2010 fut la première année où La Chaîne Guitare est venue à Francfort. A cette époque à peu près toutes les grandes marques étaient présentes : Fender, Gibson, Marshall, Orange, Taylor, PRS, etc. Les stands étaient énormes et incluaient très souvent des scènes complètes où des musiciens connus faisaient des démos, sans parler des énormes chapiteaux au milieu du parc des expositions où les concerts enchaînaient de demi-heure en demi-heure.

Bref, tout cela est bien loin. Les grandes marques citées ci-dessus ne font plus le voyage en Allemagne.

Néanmoins, paradoxalement, d’un point de vue strictement business, c’est plus intéressant maintenant qu’à l’époque. Il y a moins de show, mais plus de business.

Vlog - Jour 1 - Mercredi 11/04/18

Pour vous faire vivre de l'intérieur le Musikmesse, j'ai vidéo-bloggé durant tout mon séjour avec une caméra Sony HDR AS-200V qui a le bon goût de donner une image de bonne qualité et d'avoir un son correct quand on cause pas trop loin de l'objectif.

Voilà la première journée :

Vlog - Jour 2 - Jeudi 12/04/18

Le jeudi était mon deuxième et dernier jour sur place. En voilà le reportage vidéo :

Album photo

Une des entrées du Messe :

Musikmesse 2018 - Le débrief : moins de show, plus de business !

Des couleurs bien sympa chez Godin, cette singlecut en bas à droite de l'image m'a bien tapé dans l'oeil avec cette belle table et ses micros Gold Foil :

Une des bonnes surprises de ce Musikmesse, assister à une masterclass de Mattias Eklundh :

Le magasin de guitare No1 Guitar Center présentait de très belles guitares Vintage :

Il y avait aussi des guitares qui font peur :

Et des guitares d'un goût plus que douteux... :

Chez Joyo, une gamin jouait "For The Love Of God" de Steve Vai sans broncher :

Conclusion

Je suis toujours aussi perplexe quand je constate à quel point mes amis et collègues de la presse écrite et Internet ne font plus le déplacement au Musikmesse. Encore cette année, j’ai pu constater à quel point mon déplacement sur deux jours a été riche en rencontres et en rendez-vous prometteurs en projets intéressants pour l’avenir.

Alors oui, là où il y a quelques années encore, je ramenais le plein d’interviews de stars de la guitare, ce n’est plus le cas. Mais il y a le NAMM pour ça donc pas de souci. Par contre du côté business, carton plein pour La Chaîne Guitare. Donc comme on dit en anglais "Your Loss, My Win" !

Néanmoins j’espère que l’organisation du Musikmesse saura trouver la bonne formule pour relancer ce salon car il serait bien dommage qu’il disparaisse complètement.

D’un point de vue strictement financier, ce déplacement au Musikmesse 2018 a coûté environ 250€ (billet de train, nuit AirBnB et repas inclus) à La Chaîne Guitare. Pour la bonne dizaine de rendez-vous que j’ai pu avoir ainsi que les conversations dans les allées, ça vaut largement le coup.

Alors rendez-vous l’année prochaine sans faute !

Pierre Journel.

Branché guitare ?

Rejoignez le club !

Articles liés