Interview Tina S (@tina_s__) : 13 millions de vues de son Eruption !

En interview Tina S : vous avez très probablement vu passer récemment la vidéo YouTube où Tina reprend le monument de la guitare qu'est Eruption d'Eddie Van Halen. On ne peut être que scié par tant de virtuosité, bien sûr j'aurai aimé sentir plus de feu, plus de passion dans son interprétation mais nul doute que cela évoluera dans l'avenir. A 14 ans, son niveau technique est déjà incroyable.

Avec un professeur du calibre de Renaud Louis-Servais (interviewé plusieurs fois sur La Chaîne Guitare) elle est a bonne école pour continuer à progresser.

Branché guitare ?

Rejoignez le club !

Interview Tina S

Q : Bonjour Tina, quelle était votre première guitare ?

Tina : Ma première guitare fut une guitare classique avec laquelle j'ai commencé le conservatoire de musique classique à l'âge de 6 ans. C'était une Alvaro.

Q : Quelles sont vos influences ?

Tina : Je n'ai pas vraiment d'influence. Il y a bien entendu des groupes et des guitaristes que j'apprécie particulièrement comme Van Halen, Slash.

Q : Quelle est votre formation ?

Tina : J'ai commencé par un cursus classique en m'inscrivant dès l'âge de 6 ans au conservatoire de musique classique. A l'âge de 13 ans, j'ai décidé de me tourner vers un univers plus rock en me lançant à la guitare électrique .

Q : Quelles ont été jusqu'à présent les étapes les plus marquantes de votre début de carrière ?

Tina : C'est une erreur de parler de carrière pour mon cas. J'ai eu une formation classique, j'ai ensuite grâce à cette formation pu me lancer plus facilement dans la guitare électrique mais je n'ai pas encore eu l'occasion de rencontrer des faits particulièrement marquants. Bien entendu, le fait de faire un buzz sur internet avec le solo de Van Halen et d'essayer de s'inscrire dans la continuité de ce buzz avec ma deuxième vidéo est très impressionnant. Mais pour moi, je n'ai pas encore débuté ma carrière de guitariste.

Q : Comment se passe les cours avec Renaud Louis-Servais ?

Tina : C'est un professeur très agréable, très professionnel mais qui arrive à allier plaisir et travail. Il est très rigoureux, me demande de donner le meilleur de moi même, et c'est bénéfique puisque c'est grâce à lui si j'entreprend des morceaux d'un niveau plus que correct pour mon âge. C'est un réel plaisir et une chance de l'avoir en tant que professeur.

Q : Vu votre niveau est-ce que le travail est plus axé sur la musicalité et le vocabulaire plutôt que sur la technique pure ?

Tina : Je dirai que mon travail se décompose en plusieurs phases. Jusqu'à présent, nous avions travaillés particulièrement sur la technique afin de bonifier mon jeux. Actuellement, nous travaillons beaucoup sur la musicalité afin de ne pas oublier qu'il faut tout d'abord comprendre ce que l'on joue pour faire ressentir quelque chose.

Q : Des nouvelles de Wolfgang Van Halen qui a dit dans un tweet qu'il voulait vous rencontrer ?

Tina : Pour l'instant non.

Q : Après Eruption et cette version de l'interprétation de Vivaldi de Patrick Rondat, d'autres gros morceaux de prévus sur lesquels vous travaillez ?

Tina : Je préfère ne pas parler des morceaux à venir tout simplement pour ne pas me mettre une pression inutile. Je préfère préserver la surprise jusqu'au dernier moment.

Q : Comment gère-t-on le fait de devenir une star de YouTube avec des millions de vues au compteur ?

Tina : L'entourage est très important. Il est nécessaire d'avoir des bases solides et cette base est représentée par la famille et les amis. Il ne faut pas prendre la grosse tête, rester terre à terre , et surtout essayer de ne pas se donner une pression inutile en continuant à prendre du plaisir et à ne pas penser à faire des millions de vues mais tout simplement à jouer pour mon propre plaisir.

Q : Vous sentez-vous investie d'une mission particulière car vous êtes une fille et que vous évoluez dans un milieu très dominé par les hommes ?

Tina : Non pas particulièrement. Il est vrai que cela fait plaisir de réussir à se faire voir dans un monde où la gent masculine prédomine. Il est important de montrer qu'une fille peut arriver à jouer sans plus de faiblesses ce qu'un homme est capable de faire.

Q : Quelle est votre guitare de prédilection ?

Tina : Ma guitare préférée est la Vigier avec laquelle vous pouvez me voir sur mes vidéos.

Q : Comment se passe la collaboration avec Vigier ?

Tina : Il n'y a aucune collaboration particulière. J'ai cependant été invitée par Patrice Vigier à visiter son atelier. Ce fut un grand honneur de le rencontrer mais il n'y a actuellement aucune collaboration avec Vigier comme avec aucune autre marque de guitare.

Q : Avez-vous des projets pour jouer en groupe ?

Tina : Pour le moment non. Je me concentre à un unique travail sur moi même afin d'avoir le jeu le plus complet possible. Bien sur , je ne mets pas de côté la possibilité de faire parti d'un groupe dans l'avenir, mais ce n'est pas le cas actuellement.

Q : Quels sont vos prochains projets ?

Tina : Comme je l'ai dis précédemment, je n'aime pas parler de choses à venir . Cela me met une pression particulière, et je préfère les garder pour moi afin de jouer sans attente.

Merci pour vos réponses et bonne continuation pour la suite !

Pierre Journel.

Branché guitare ?

Rejoignez le club !

Articles liés