Home Interviews Interview Biréli Lagrène en mouvements

Interview Biréli Lagrène en mouvements

Publié le 16/10/2012

Rien moins que Biréli Lagrène dans cet épisode, du très lourd donc avec ce musicien immense qui vient de sortir Mouvements, un très bel album de Jazz mais pas seulement, il y a aussi des teintes assez marquées de Fusion et de Blues.

Mouvements - Biréli Lagrène

Biréli joue sur Mouvements exclusivement à l'électrique (une demi-caisse Yamaha type ES-335 dit-il dans l'interview), on y entend même des sons de guitares saturés !

Extraits de l'album joués avant l'interview

  • Mouvements
  • Cleve's Changes
  • Captain Ferber
  • Place Du Tertre

 

En attendant la prochaine interview, continuez à bien jouer de la guitare !

Pierre.

Vous avez aimé cet interview ?
Prenez le Pass Backstage pour accéder aux vidéos intégrales et bien plus !
Plus d'information sur le Pass Backstage

Dans la même rubrique

A découvrir aussi

10 Responses to Pourquoi ai-je attendu si longtemps pour acheter un métronome ?

  1. Cerridwen dit :

    Oui, et même plusieurs. Mais je n’ai pas encore trouvé le métronome idéal : celui qui peut avoir le son qu’on veut, histoire de mettre un vrai son de caisse en fond pour pas casser « l’ambiance ». Parce que les « bips », c’est pas top, auditivement parlant. Suis certaine qu’il doit y avoir des applis qui permettent çà, mais après plusieurs essais, rien de concluant. Alors une autre façon de se caler est de jouer avec le morceau enregistré en arrière plan.

  2. Jerome dit :

    Investissement judicieux !!!!
    Perso, j’ai pris un métronome qui fait aussi accordeur chez thomann pour une dizaine d’euros … Seul inconvénient le prendre avec une commande afin d’éviter les frais de port.

  3. adrien SLADIC dit :

    D’accord avec Cerridwen la sonorité des bips n’est pas performante (sonorité, musicalité)
    mais pour l’occasion je vais le ressortir avec » la bible du guitariste « , exercices redoutables concocté par le l’infatigable
    Arnaud Leprêtre

  4. Bonjour Pierre
    Je vais me permettre une petite remarque.
    Il y a beaucoup mieux que le métronome et je le teste depuis des années dans mes cours ce sont les cds de samples de grand batteur ou de percussionniste et tous les instruments d’ailleurs.

    Je constate que très peu de gens les utilisent pour travailler et enseigner et pourtant c’est le jour et la nuit entre les deux écoles, avec de jeunes musiciens qui intègrent ou pas les notions de cycle, d’accent et de culture musicale. Jouer par exemple une rythmique reggae avec un click ou virtuellement avec Sly Dunbar par le biais d’un sample n’a rien à voir au niveau du ressenti. C’est une chose pour laquelle je milite beaucoup.

    Jean Marc Bontemps
    Musiques Actuelles
    Ile de la Reunion

    • pjournel dit :

      Jean-Marc,

      Nul doute que ta méthode permet d’aborder le rythme de manière moins aride qu’avec le métronome.

      Mon point se situe bien en amont de ce genre de travail : avant de parler d’accent, de syncope, etc. il faut déjà jouer en place. Et pour ça, j’ai l’impression que le métronome est parfait pour travailler cette notion de base.

      Après ça doit être le pied total de travailler avec des batteurs de légendes pour aller plus loin.

      Au niveau où j’en suis actuellement, le métronome me permet de faire de grand progrès (enfin, il me semble !). Je repasserai sur la boite à rythmes par la suite, c’est sûr.

      Merci de ton retour d’expérience.

      Pierre.

  5. Bruno Pelletier-Bacquaert dit :

    Bonjour à tous ! Je vais donc rajouter mon petit grain de sel, vu que c’est un peu à cause de moi que Pierre a posté cet article…

    Avant tout, il est utile de rappeler que le métronome n’a pas pour fonction de remplacer une batterie ou une section rythmique: c’est juste un outil qui nous permet de développer notre sens du rythme, de mettre en place certaines phrases, voire tout simplement de travailler efficacement nos gammes, nos arpèges, etc.

    Bien sûr que l’on peut jouer avec des disques, des backing tracks, ou même maintenant avec l’extraordinaire iReal Pro, mais l’objectif n’est pas du tout le même.

    L’idée est de se placer le plus précisément possible sur les temps, mais aussi d’apprendre à projeter notre propre pulsation.

    Alors qu’est-ce que je fais avec mon métronome durant une session de travail ?

    D’abord je m’en sers pour travailler la technique: l’échauffement, les gammes, les arpèges. Tout ça le plus proprement, le plus précisément possible. De plus, le métronome me permet de monter le tempo très progressivement, et même de mesurer mes progrès.

    Même chose lorsque je travaille une mélodie, le thème d’un morceau, ou n’importe quelle phrase musicale (un « plan »). Grâce au métronome je peux le jouer très lentement, bien le mettre en place, et éventuellement le jouer au tempo qui convient.

    Ensuite, il y a le travail avec les accords. Particulièrement l’exercice que Pierre décrit très bien dans son article: on prend une grille, ou n’importe quelle suite d’accords, et on la joue en plaçant les « clics » du métronome sur les 2ème et 4ème battements: exactement comme si on claquait des doigts, façon swing. Ré-écoutez Serge Gainsbourg dans sa chanson « Le claqueur de doigts » pour vous faire une idée !

    Après ça, le plus intéressant (et maintenant le vrai challenge), c’est d’improviser sur cette même grille, mais juste avec les battements du métronome comme simple et unique accompagnement. On doit donc intérioriser cette grille, et suggérer les accords avec nos lignes mélodiques. C’est à ce moment-là que l’on découvre si l’on connait vraiment un morceau !

    C’est vrai que le son du métronome n’est pas toujours plaisant. Mais en cherchant un peu, on en trouvera quelques uns qui ont un joli son « boisé » ou « vintage ». Il existe des métronomes modernes (électroniques ou en applis) qui imitent à s’y méprendre le son des bons vieux métronomes d’antan: ça se rapprochera plutôt d’un « tac » que d’un « bip ». Vu que l’on va passer beaucoup de temps avec un métronome, autant en trouver un qui a un son sympathique.

    Je vais vous avouer que je dois en avoir une bonne dizaine dans mes tiroirs, sans parler de ceux que j’ai téléchargés sur mon iPhone… mais j’en ai acheté– et revendu– beaucoup plus ! Et puis j’aime bien changer de métronome d’un jour à l’autre: je me dis que comme ça je ne m’habitue pas trop à un seul type de battement.

    Voilà. Pour ceux qui lisent l’Anglais, je vous renvoie sur un article que j’ai écrit pour mon site et qui parle de différentes façons de travailler avec le métronome:
    http://brunojazz.com/vt-Metronome.htm

    –Bruno Pelletier-Bacquaert http://brunojazz.com

    • Bonjour Bruno
      Je ne voudrais pas remettre en cause ce que tu écris.
      Mais Il faut preciser que le metronome est une toute petite etape dans le travail du rythme.
      Il faut ensuite s’interesser à ce que joue reellement les percussionnistes et les batteurs et surtout pas à l’aide d’une boite à rythme. On trouve depuis quelques années de formidables CD de sample de grands percussionnistes et Batteurs, ils sont au départ destiné à de la production musicale. Je connais très peu d’enseignants qui les utilisent à des fins pédagogique, cela procure pourtant un incroyable plaisir musical aux eleves qui les utilisent et donc des progres. Le probleme de l’l’apprentissage de la musique aujourd’hui c’est de passer beaucoup trop de temps avec des logiciels pratiques (metronome, boite à rythme, guitar pro) et de ne plus etre dans la réalite de la musique, par exemple de simplement écouter un disque et de jouer avec. Le logiciel dont tu parles irealpro est quelque chose de vraiment à part ce serait intéressant d’en parler car peu de gens le connaisse dans la francophonie.

      Cordialement
      Jean-Marc bontemps
      Musiques actuelles
      Île de la Réunion

  6. […] Je m’appelle Bruno Pelletier-Bacquaert et vous m’avez peut-être entendu en interview dans cet émission que Pierre a posté récemment. Je vais rajouter mon petit grain de sel, vu que c’est un peu à cause de moi que Pierre a posté cet article… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *